Le Shimmer Stripes de Lily Lolo : blush, enlumineur ou fap ?

Soyons francs : je ne veux pas finir cataloguée en « Boudoir de Cassandre ». Du coup, j’ai décidé pour une fois de vous faire un article léger sur un truc absolument futile.
Bon, OK, pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai du travail par dessus la tête en ce moment (vive le beau métier d’indépendant !) et j’ai en plus commencé à me pencher sur la littérature capillaire, qui est plus abondante que la touffe de Rapunzel.
Hydratation, huile, sébum et dommages UV ? Ne vous inquiétez pas, on verra tout dans un grand cycle du cheveu.
En attendant, intéressons-nous à cette chose étrange que j’ai reçue en cadeau dans ma dernière commande Lily Lolo : le Shimmer Stripes.

boitier lily lolo shimmer stripes

Le boitier du Shimmer Stripes est encore frappé de l’ancien logo de Lily Lolo.

Le Shimmer Stripes, qu’est-ce que c’est ?

C’est un fard compact, ou plutôt une association de fards compacts, présentés dans un joli boitier blanc tout simple, frappé de l’ancien logo de Lily Lolo.
À l’intérieur du boitier, on trouve de jolies rayures de tailles et de couleurs différentes, et un miroir qui occupe tout le couvercle.
L’ensemble a l’air de construction assez robuste, tout en gardant un côté délicat et girly.

Fard Lily Lolo Shimmer Stripes

Il n’y a rien à faire, je reste une fille et je kiffe les rayures roses dans un joli boîtier…

Édition limitée, il est proposé en deux teintes. Honey Glow décline des camaïeus de beiges et de bronze, tandis que Rose Glow associe des roses pétulants à un beige très clair.

lily lolo shimmer stripes rose glow

Du rose plus pétillant au vieux rose teinté de bronze en passant par un beige lumineux, le Rose Glow présente une jolie palette nude, versatile, qui peut-être utilisée autant en blush qu’en enlumineur ou fard à paupières.

C’est joli, mais à quoi ça sert ?

Le Shimmer Stripes s’utilise autant en blush, qu’en enlumineur ou en ombre à paupières, suivant l’envie.
Personnellement, je déteste les trucs qui brillent sur mon teint – séquelle d’un teint un peu gras dans ma jeunesse, passée à poursuivre une matité parfaite ? Je n’utilise donc pas d’enlumineur et l’idée d’un blush qui scintille me fait pousser des cris d’orfèvre.

blush lili lolo shimmer stripes

J’ai donc appliqué le Shimmer Stripes sur mes paupières. Force est de se rendre compte que c’est tout à fait adapté à cet usage. Les couleurs sont bien pigmentées, la matière se prélève parfaitement à l’aide d’un pinceau pour se déposer ensuite docilement autour des mirettes.
Niveau tenue, rien à redire. Même sans primer, la couleur ne se fait pas lâchement la malle dans les plis de la paupière sitôt qu’on a tourné le dos au miroir, et mon smokey nude a tenu ses 12 heures sans moufter.

couleurs rosy glow shimmer stripes lily lolo

Bien pigmenté, le fard Shimmer Stripes présente une bonne tenue sur la paupière.

Chic, et niveaux ingrédients, ça se passe bien ?

On retrouve au rang des ingrédients du Shimmer Stripes du mica, qui n’est pas autrement dangereux pour la santé si on ne s’en fait pas des traces 5 fois par jour, de l’octyldodécanol, un acide gras plutôt inoffensif, de la farine de maïs, de la cire de Candelilla, du stéarate de magnésium, de l’huile de castor ricin, du polyglyceryl-2 isostearate/dimer dilinoleate copolymer, issu de matières premières naturelles malgré un nom à coucher dehors, et du glyceryl caprylate, qui est un dérivé de glycérine et d’acide gras. En conservateur on trouve de l’acide anisique et de l’acide cinnamique, pas particulièrement décriés dans la littérature, et bien entendu des pigments sous forme d’oxydes variés. La couleur rose provient quand-même du carmin, ce qui rend le Shimmer Stripes non vegan.
Bref, même si on n’est pas dans du tout naturel, les ingrédients synthétiques, issus de matières premières naturelles, ne dérivent pas de la pétrochimie ou de la chimie de la silice. Ils ne sont pas répertoriés comme potentiellement toxique ou fortement allergènes. On peut donc s’appliquer du Shimmer Stripes sur toute partie du visage sans crainte majeure.

rose glow fard lily lolo shimmer stripes

Pas de crainte majeure à avoir en se maquillant à grand coup de Shimmer Stripes, la composition est tout à fait sympathique.

En résumé

Je ne me serais pas jetée sur le Shimmer Stripes à la base, même si le boitier est trop mignon (je vous avais dit que c’était un article futile !) du fait que je ne suis pas une grande fan de l’effet glowy sur mes pommettes. Pour celles qui aiment, le rendu reste néanmoins discret.
Par contre, sa chouette tenue et sa bonne pigmentation en fard à paupières me donne bien envie de tester les palettes qui viennent de sortir chez Lily Lolo…

____________________________

Pas de BIBLIOGRAPHIE, c’est un article futile, on vous dit !

6 Comments

  1. Coucou !
    Je ne connaissais pas du tout cette marque, et parmi toutes les blogeuses-youtubeuses que je suis, tu es la première personne qui en parle ! Perso je ne suis pas très fans de ce genre de couleurs sur les paupières, et pareil que toi, trop de paillettes pour mes petites joues ! Donc sans plus 😉

    Sinon je voulais venir aborder un sujet qui n’a strictement rien à voir avec le schmilblick… Depuis quelques temps, j’ai remarqué que beaucoup de personnes vantaient les vertus de l’ail et de l’oignon en matière de pousse du cheveux (soit-disant grâce au « soufre » qu’ils contiennent ; par contre dès que je me demande en quoi le soufre peut être bénéfique sur la pousse des tiffs, personne à l’horizon pour m’expliquer la magnificence de la chose). Comme j’adore ton blog, je me suis dis que tu pouvais élucider le mystère de la chose, à commencer par déterminer si oui ou non la pousse des cheveux est améliorée par cet ingrédient !

    Voilà, j’espère que cette idée t’aura inspirée pour un futur article (?) 😉

    Bisous et bravo pour ton blog, il est super, j’adore te lire !

    • Hello !
      Perso en maquillage minéral, Lily Lolo c’est ma référence. Pas cher, bonne tenue, le fond de teint minéral est parfait, le blush en poudre aussi, et la je teste les ombres à paupières en poudre et j’adore aussi, ça se travaille très bien et ça bouge pas.
      Par contre, j’aime moins le concealer, qui est un peu plâtré même en ayant la main légère. Quand au Shimmer Stripes, effectivement, si on n’aime pas le glowy, c’est moins utile.

      Ça m’interroge bien cette histoire de soufre, d’ail, d’oignon et de cheveux… Très bonne idée, je vais me pencher sur le sujet, vu que je prépare un cycle « cheveux » de toutes façons !

      En tout cas ravie que le blog te plaise !!

    • J’aime beaucoup aussi tout ce qu’ils font, à part peut-être le correcteur que je trouve un peu plâtré. Ça rend un chouette maquillage tout en légèreté.
      Bises aussi !

  2. Huhuhu, tu m’as fait rire avec tes « cris d’orfèvre » (pour info, on parle de « cris d’orfraie », qui est un oiseau 😉 ).
    J’aime beaucoup ton blog, découvert grâce à l’article de Nelly, et je suis en train de me lire les archives depuis le début.
    Il me semble d’après les commentaires que tu as une lectrice en Australie? Ben si tu remarque que quelqu’un te lit aussi depuis la Nouvelle-Zélande, ne cherches pas: c’est moi!

    J’ai jamais osé les coloris rose-rouge autour des yeux: étant (très) blonde au yeux (très) bleus, mais avec une peau qui bronze remarquablement bien, j’ai peur que ce genre de tons rouges me donnent l’air malade. Du coup, je me cantonne au beiges-bruns-bronzes ou au perles-taupes-anthracites.
    Et comme toi, je fuis les paillettes (sauf parfois en touche éclat au coin des yeux, pour faire pétiller le regard)!

    • (Oui oui, je savais pour le piaf 😉 )
      Contente que ça te plaise, et je ne remercierais jamais assez Nelly, j’ai plein de nouvelles lectrices ! Bon par contre les archives ne sont pas très fournies, il me faut au final pas mal de temps pour pondre un article.

      J’ai une lectrice en Australie, oui, qui tient un blog très sympa : https://beautysurvivalism.wordpress.com/
      Et pour la Nouvelle-Zélande, je t’enviiiiie. J’ai vécu en Allemagne et en Suède, mais je n’ai jamais eu le courage de quitter l’Europe, et je m’en veux un peu des fois…

      Effectivement, très blonde aux yeux très bleus, c’est très joli mais le rose fait rapidement penser à un lapin myxomateux, ce qui est rarement glamour… Et cool pour le bronzage, j’ai pas mal de copines suédoises qui sont comme toi, et je les enviais un peu pendant que je me tartinais alternativement d’écran total puis de biafine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *