Comment faire une chantilly de karité facile et toute douce

Aujourd’hui, c’est relâche : je vous propose un article sans bibliographie d’aucune sorte, parce qu’on va causer tambouille cosmétique maison en abordant la chantilly de karité.
Si la lecture de l’expression « chantilly de karité » vous évoque des sentiments qui ne sont pas sans rappeler ceux d’une gallinacée rencontrant inopinément une brosse à dent, voyons un peu ensemble ce qui se cache derrière ce concept.

La chantilly de karité, qu’est-ce que c’est ?

Appelée également baume fouetté de karité ou encore « shealoe » dans la perfide Albion, la chantilly de karité est un mélange de beurre de karité, d’aloé vera et d’huiles variées, que l’on fouette vigoureusement afin d’obtenir une mousse.

Oui mais pourquoi s’embêter à fouetter son karité alors qu’il a rien fait de mal ?

Les adeptes l’auront remarqué, le beurre de karité c’est très chouette pour les cheveux ou la peau (promis je vous détaille ça au prochain article), mais à étaler, c’est la plaie.
S’il est froid, rien à faire sur la chevelure, on se retrouve toujours avec un gros grumeau de beurre sur une mèche de cheveux alors que les autres restent absolument vierges de tout karité. Sur le corps ou le visage, on s’arrache la peau pour le répartir.

beurre de karité sur fond bois

Le beurre de karité c’est beau, blanc et on a l’impression que ça va être tout fondant. Malheureusement, sous le climat breton, c’est plutôt un calvaire à étaler.

On peut bien sûr passer légèrement son beurre de karité au four à micro-ondes ou au bain-marie pour lui faire adopter une attitude plus malléable, mais le chauffage pourrait altérer ses propriétés.
Fouetter son beurre de karité à froid avec des huiles et de l’aloe vera est donc une bonne alternative afin de pouvoir l’utiliser sans jurons.

Comment je fais pour fouetter mon karité ?

Il vous faudra avant toutes choses une surface propre et désinfectée. De la même façon, pour éviter de se concocter un bouillon de culture de karité, tous les ustensiles que vous utiliserez seront soigneusement nettoyés, stérilisés pour ceux qui sont stérilisables ou passés à l’alcool à 70° ou 90° pour les autres.
Pour fouetter son mélange, rien de tel qu’un batteur électrique. Si vous n’en avez pas, il paraît que le fouet manuel marche aussi, mais il vous faudra du muscle et de l’endurance.
En travaillant bien son beurre de karité à l’aide du mortier et du pilon, préalablement au fouettage proprement dit, on obtient un beurre crémeux, sans grumeaux, ce qui facilitera la confection de la chantilly de karité.
Un torchon tout propre pour s’essuyer les mimines est lui aussi bien utile, et on mesure ses ingrédients à l’arrache avec une cuillère à soupe.

ustensiles pour chantilly de karité

Vous aurez besoin au final d’assez peu d’ustensiles exotiques pour réaliser votre chantilly de karité.

Il vous faudra en outre un grand bol en verre pas trop précieux pour battre votre mélange, parce que le batteur électrique a tendance à faire des marques dedans, et un grand saladier rempli d’eau et de glaçons.

Qu’est-ce que je mets dans ma chantilly de karité ?

Eh bien, du karité bien-sûr, mais autrement un peu tout ce qui vous passe par la tête tant que vous restez grosso modo à 50 % en volume de karité.
J’ai mis dans la mienne :

  • 5 c. à s. bombées de beurre de karité Nilotica, qui paraît-il est plus malléable que son ami le karité-tout-court
  • 4 c. à s. d’huile d’avocat
  • 3 c. à s. d’huile de chanvre
  • 1 petite c. à s. d’huile de pépin de grenade
  • 2 c. à s. bombées d’aloe vera, dont on ne vante plus les mérites.

On peut se passer d’aloé vera (même si dans ce cas ça n’est plus une shealoe), mais je l’ai choisi pour ses propriétés humectantes et pour apporter un peu de légèreté dans tout ce gras.
Dans tout ça j’ai pas mis de conservateur, mais ça aurait été pas mal d’en rajouter un peu, particulièrement du tocophérol pour ses propriétés antioxydantes, car si l’on en croit Aroma-zone, l’huile de chanvre est assez sensible à l’oxydation.

beurre de karité aloe vera et huile pour chantilly de karité

On retrouve beaucoup de gras dans une chantilly de karité. Ici, le beurre de karité, l’huile d’avocat et l’huile de chanvre sont les principaux constituants, et on a rajouté de l’aloé vera pour ses propriétés humectantes.

Pour obtenir une chantilly à partir de tout ça, travaillez le beurre dans le mortier jusqu’à obtenir une consistance crémeuse. Transvasez dans le bol en verre.
Mesurez votre huile à la cuillère à soupe. Vous pouvez la verser directement dans le bol ou la passer dans le mortier pour récupérer le karité collé sur les parois.
Ajoutez votre aloé vera et battez consciencieusement.
La chantilly prend très rapidement, mais ressemble plus à une mayonnaise pour l’instant. Pour une consistance plus solide et aérée, finir de battre le mélange en plongeant le fond du bol dans le saladier d’eau glacée, en faisant gaffe de pas se battre les doigts non plus.
Hop, c’est fini, on peut verser dans le contenant de son choix pour conserver la chose.

chantilly de karité

Je conserve ma chantilly de karité dans un pot étanche au frigo.

C’est sympa, mais j’en fais quoi maintenant de ma chantilly de karité ?

C’est ça qui est merveilleux avec la chantilly de karité, c’est que globalement ça sert à tout.
En masque avant-shampooing (ou pre-poo, ou même – c’est tout neuf comme terme – reverse-poo si on suit les tendances et qu’on a pas peur du ridicule), on étale une noix de chantilly de karité sur la chevelure. Ca glisse tout seul, on laisse poser 2 heures et on lave.
Le gros avantage : contrairement à un bain d’huile, ça s’enlève assez bien. Pas besoin d’après-shampooing, j’ai le poil doux et luisant après l’application d’hier.
Le petit inconvénient : (comment ça je suis partiale ?) Ca contient pas mal de karité donc on a la chevelure en carton du karité séché pendant son masque.

cuillère  chantilly de karité

La chantilly de karité est une mousse légère, à la texture gourmande, qui s’étale bien. Elle reste malgré tout très grasse, et est donc à utiliser en petites quantités.

Mains sèches, pieds déssechés ou jambes peau de croco bénéficieront de l’application de chantilly de karité, et je suppose que pour les peaux sèches, l’application sur le visage doit-être bénéfique.
J’ai choisi une chantilly sans huiles essentielles, pour le côté multi-usages, mais il est tout à fait possible d’en rajouter pour leurs effets ou pour l’odeur.

En résumé

Simple à préparer, avec une texture à tomber, la chantilly de karité permet de redécouvrir les bienfaits du beurre de karité en facilitant son application. L’ajout d’ingrédients variés permet de se fabriquer un soin tout doux sur mesure, à utiliser au quotidien.

PAS DE BIBLIO

33 Comments

  1. Voilà! Testé et approuvé avec du cacao brut, huile de camélia, amande douce et ricin. ça sent bon et ça fait de beaux cheveux! Par contre, flemmarde, je n’ai pas assez malaxé mon beurre de cacao, du coup j’ai des grumeaux.(circonstance atténuante, au milieu de la préparation j’ai remarqué que le congel était resté ouvert quand j’ai cherché des glaçons : dégivrage et pieds dans l’eau…)
    Je ferai mieux la prochaine fois 🙂 Et j’ai bien râlé quand l’homme a utilisé mon mortier réservé pour moudre des épices…

    • Circonstance atténuante validée ! C’est clair que ça aide pas. Le karité Nilotica est sympa pour ça, il se malaxe vraiment bien au mortier. Par contre, après étude de la bête au point de vue biblio, c’est quand-même moins sympa au niveau propriétés que le karité classique. Tant pis, je vais quand-même finir mes 500  de toutes façons, et après j’essaierais bien le cacao aussi quand-même.
      Quand aux épices…pfffff 🙂

  2. Votre recette à l’air super ! Pensez vous qu’elle serait adapté pour une petite fille de 5 ans aux cheveux très secs et bouclés ? Merci

    • Merci ! Je pense qu’a priori il n’y a pas de problèmes pour les cheveux d’une enfant, mais attention à ne pas mettre d’huile essentielle dans la recette par contre, elles sont déconseillées chez les enfants de cet âge.

  3. Bonjour,

    Petite question, à ton avis peux t- on faire 25% beurre de karité/25% beurre de mangue /40 % huiles /10% aloe vera ?

  4. Je suis désolée d’avoir mis « tu » 🙂 c’est après avoir publié ma question que je me suis rendu compte de cela ^^

    • Oh, pas de souci pour le tutoiement, je fais pareil 😉
      Si je me rappelle bien, normalement il faut au moins 50 % de karité pour que ça prenne bien. Après, j’avais envie d’essayer avec de l’huile de coco, vu que comme le beurre de mangue c’est bien solide à 20°C, mais je ne sais pas bien si ça donnerait la même consistance. Trop de boulot en ce moment pour essayer, mais je vais me rattraper toute fin décembre, où je devrais pouvoir trouver un peu de temps pour patouiller. Je ferais un édit ou même un article tout entier, mais en tous cas si tu testes avec le beurre de mangue, je veux bien un retour !

      • Bonjour Rachel,

        Excellente recette !
        Rama, en ce qui concerne les proportions, on peut descendre le karité à 40% si on utilise de l’huile de coco, rapport que la coco est mi-huile mi-beurre.
        Rachel, si tu veux voir une recette/les proportions/les retours avec le beurre de mangue, ma belle-mère possède une bonne base de donnée ici 😉
        http://argan-karite.fr/recettes/292/

  5. Bonjour,

    Merci pour cette recette !!!
    Au final on obtient quelle quantité en ml ? (environ)

    Je vais me lancer !!

    • De rien ! Je ne saurais pas te dire en mL exactement. Au final on obtient grosso modo un demi pot type parfait à café, mais c’est très aéré comme texture. Et oui, lance toi, c’est super agréable cette chantilly !

  6. Bonjour, je trouve que tes articles sont tous très intéressants et variés ton blog regorge de recettes et conseils vraiment utiles, donnés par une personne réellement renseignée et qui, en passant fait de magnifiques photos
    Bonne continuation 🙂

  7. J’adore la chantilly de Karité. Mon type est un 4C à cheveux fins par conséquent je dois encore plus hydrater et nourrir mon afro mais avec des textures légères et fluides. Les huiles lourdes comme le carapate (jamaican black castor oil) ou le karité dans sa version classique ne conviennent pas du tout.

    Ce qui est chouette avec la chantilly c’est qu’il y a autant de recettes que de « fabricants »…on peut y rajouter toutes les huiles essentielles et végétales que l’on souhaite, ce sera toujours efficace. Ma prochaine recette sera simple: karité + 3 c à s d’huile de coco + 3 c à s d’huile d’olive + 2 c à s d’aloe vera.

    • Ah oui, vu ton type de cheveu tu peux difficilement sauter les soins attentifs. Je n’ai jamais testé le carapate, tiens, mais c’est vrai que j’ai trouvé le ricin classique pas très simple à rincer et pas spécialement efficace non plus sur ma tignasse de type 2C.

      Et oui, la composition peut varier, c’est ça qui est chouette. Par contre, j’ai essayé d’intégrer pas mal d’huile de coco dedans la dernière fois, en me disant que vu que c’était solide à la température ambiante de Bretagne, ça devait pouvoir remplacer une partie du karité. Eh bien c’était un peu bizarre, plus mousse très compacte que chantilly en fait, donc je n’ai pas été super convaincue.

  8. bonjour, je souhaitais savoir si je pouvais ajouter des actifs cosmetique comme le melano regul par exemple, car j’ai des tâches pigmentaires
    merci

    • A priori je ne vois pas de contre-indication majeure, tant que les dosages sont respectés. Vérifie bien cependant si le melano regul (que je ne connais pas du tout) se mélange à une phase aqueuse (Aloe Vera) ou huileuse (tout le reste), et effectue le mélange dans l’un ou l’autre avant de débuter la chantilly.

  9. Bonjour.. Je tiens à vous préciser un truc, le beurre de karité n’est pas blanc, mais jaune.. Je sais de quoi je parle, j’en utilise beaucoup, j’en ai qui viens directement du Cameroun, et il n’est pas blanc.. Le vrai beurre de karité est jaune clair… Personnellement, je vous conseil d’utiliser du brut. c’est mieux que le raffiné.. Cordialement, Raph.

    • Bonjour,

      Effectivement, je me suis un peu emportée dans la description du beurre. Le Nilotica d’Aromazone est blanc car il est filtré sur des terres décolorantes. Je me rappelle avoir utilisé un beurre plus beige par le passé.
      Je penserai au brut pour le futur !

  10. Bonjour.. Je ne connaissais pas le Karité Nilotica.. Mais les propriétés sont les même.. J’aime beaucoups celui que j’utilise.. Il n’est pas difficile à utiliser. Celui du Cameroun, je l’ai fai fait fondre et mis dans différentes boites ( d’autres produits cosmétique étaient dedans avant). Je l’utilise comme un baume.. Corps, cheveux, visage.. L’odeur ne me gêne pas par contre.. Je pense que pour ceux dont l’odeur du karité classique gêne pour certains, ce que je comprend, quand même, ils peuvent le mélanger au Monoï. C’est un produit que j’adore aussi.. Comme le karité, un peu dans le bain, c’est super.. 😉

    • Oui, il est simplement plus malléable, ce qui est un plus quand on habite en Bretagne – il s’étale mieux que son comparse à température ambiante, soit 18°C 😉
      Je n’ai pas essayé dans le bain par contre, mais je vais tenter dès ce soir, c’est une riche idée ! Merci !

      • Bonjour.. moi j’habite en Normandie.. je laisse mon karité fondre dehors, bon j’ai pas des températures comme au Cameroun mais c’est suffisant.. personnellement, je trouve que le mien n’est pas galère à étaler.. moi je fait un truc pour l’étaler plus facilement, pas besoin là de le mettre au bain marie.. une noisette de karité dans la paume, je frotte mes mains, et j’étale.. facile.. je fait pareil pour mes cheveux. Cordialement.. Raph.

  11. Super recette! Je ne savais pas utiliser mon beurre de karaté trop compact pour être étalé mais avec ta chantilly c’est fondant et gourmand !!

    • Oui, je l’aime vraiment beaucoup cette chantilly, la texture est chouette ! Il faut que j’en refasse d’ailleurs…

  12. Bonsoir Rachel. Je me tâte à tenter une recette de chantilly dans la mesure ou j’aime déjà bcp mon karité Nilotica tel quel.. mais cette texture aérienne me fait vraiment envie…. 🙂
    Bref ma question porte sur les quantités: tu parles de 50% de karité pour faire une chantilly mais dans ta recette tu mets seulement 5cs de karité pour 4+3+1+2 soit 10cs de tout le reste.. j’avais compris qu’il fallait 50% du produit final, pas 50% du volume du reste… il y a une subtilité qui m’échappe?

    • La texture est vraiment chouette, j’avoue que je n’utilise plus du tout de karité seul.
      Et pour la recette, j’ai tendance à donner dans l’approximatif : les cuillères de karité sont bien bombées alors que les cuillères d’huile sont plus petite, rapport que le liquide déborde et le karité pas du tout.
      Bref, tu as raison, ça n’était pas très clair…

  13. Bonsoir j’aimerais tester votre recette qui a l’air top j’ai tous les ingrédients chez moi.. Seulement une question combien de temps ca se conserve et comment? Car je n’ai pas de conservateurs chez moi.. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *